COMME UNE ESTAMPE …

0
313

Nous avons aimé écouter ce que Marie nous a raconté sur la culture du Japon d’autrefois.

Nous avons appris que l’ancien nom de Tokyo était Edo et que les tableaux japonais étaient réservés aux Samouraïs.

Marthis a retenu, qu’avant, les pièces de théâtre étaient difficiles à comprendre. Il a été étonné d’apprendre que de nouvelles pièces ont été écrites pour le nouveau public, les commerçants. Mathis a compris le mode de vie des Geishas. Axel a réalisé que les Japonais adorent le Mont Fuji.

Ecrit par Axel, Marthis et Mathis

Nous avons aimé découvrir l’histoire du Japon.

A l’époque du XVème siècle, le Japon était en guerre. Aussi, les artisans ne pouvaient plus rien vendre ; ils n’avaient donc plus d’argent. Jusqu’à l’arrivée de trois généraux qui, chacun leur tour, vont unir le pays au XVIIIème siècle. C’est alors que les commerçants peuvent à nouveau vendre et s’enrichir…Ils auraient aimé s’acheter des chefs d’œuvre mais cela ne leur était pas possible : seuls les Samouraïs en avaient le droit ! Les artisans créent alors les estampes qui permettaient aux commerçants de décorer leurs intérieurs ….

Ecrit par Elyane et Enzo

Pour faire une estampe, le peintre, l’artisan graveur et l’artisan imprimeur doivent collaborer dans le travail : le peintre crée le modèle en le peignant à l’encre sur du papier, le graveur fabrique les planches (une planche pour chaque couleur du modèle) puis l’imprimeur étale la couleur sur chaque planche et place une feuille en appuyant sur chacune des planches. Ainsi, toutes les couleurs seront déposées sur une première feuille et l’imprimeur pourra renouveler l’opération autant de fois qu’il souhaite avoir d’estampes…

Ecrit par Loïc L.et Waël

Nous avons préféré le moment où Madame Delbarre nous a montré les œuvres.

En effet, nous avons aimé regarder les estampes. Nous avons trouvé cela merveilleux ! Elles étaient très bien réalisées.

Nous avons dû prélever des indices pour identifier qu’elles étaient japonaises : les lieux, les vêtements, les objets, …Nous avons vu que les artistes japonais représentaient les éclairs différemment.

Eliott a été émerveillé par l’architecture des maisons japonaises…

Ecrit par Eliott, Martin et Mathilde

Nous avons appris que les geishas portaient plusieurs kimonos superposés. Nous avons été étonnés de comprendre qu’elles étaient des dames de compagnie qui savaient chanter, jouer de la musique et servaient, avec art, le thé … Elles savaient très bien faire la conversation.

Aujourd’hui, au Japon, il y a encore des geishas, certaines sont même des « trésors nationaux vivants » !

Ecrit par Gabrielle et Loïc D.

On s’est beaucoup amusé à réaliser une geisha. Pour la concevoir, il fallait choisir 4 pièces de puzzle en papier puis les assembler pour faire le kimono, ajouter au crayon à papier la tête et les membres, coller un chignon (ou le dessiner par soi-même) et pour finir créer      le  décor végétal.

Une fois notre travail achevé, notre œuvre était splendide ! Nous sommes très satisfaits de notre travail !

Ecrit par Alix, Evann et Ewena

Nous avons bien aimé assembler les morceaux pour faire les kimonos de notre geisha.Morgane et Faustine ont trouvé que c’était difficile d’assembler les pièces correctement car il fallait en plus que les couleurs aillent bien ensemble ! Morgane a voulu dessiner le chignon elle-même, ce n’était pas facile. On a apprécié de voir le résultat lorsque notre œuvre était terminée !

Ecrit par Faustine, Jean-Jacques et Morgane

 

Pour construire l’œuvre, nous avons trouvé difficile de choisir les couleurs et les tons qui allaient ensemble pour le kimono. C’était compliqué de trouver les pièces et de de les assembler. Puis en dessinant le visage, les mains et les jambes, il fallait respecter les proportions ! Nous avons ensuite créé un décor en mettant beaucoup de végétation ! Nous sommes très contents de notre œuvre !

Ecrit par Ivan, Keylia, Leïla et Noëline

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.